logo

Téléobjectifs et télezooms pour plein format Canon (24×36) et APSC

 

  Canon EF 400 mm f/5.6

ef_400mm_f5-6l_usm_default_tcm79-953300

Ce téléobjectif est facile à transporter.Il passe bien sur les capteurs de 24Mpix permettant des images de très bonne définition . Cet objectif comporte un par-soleil intégré et un collier de trépied détachable. Adapté à la photo des oiseaux en vol par la rapidité de la mise au point du fait de la masse raisonnable de ses lentilles et du moteur USM,  il n’est pas stabilisé . Il demande un certaine habitude à main levée , et du fait de la vitesse d’obturation( 1/1000 à 1/800) nécessairement élevée liée à la focale, le capteur doit impérativement être capable de bien supporter 800 ou 1600 Iso.Il donne toute sa mesure sur le format 24×36 qui permet une meilleure montée en ISO,et une vitesse plus élevée.

Sur monopode ou pied il permet même avec ou sans  multiplicateur x1.4 d’obtenir une image extrêmement définie. (mise au point sur un seul collimateur central avec multi x1.4 sur 5D MarkIII et 7D MarkII ). Son prix reste raisonnable et encore accessible au non professionnel.

Avec le doubleur Canon et une mise au point manuelle « difficile » il reste suffisamment défini pour offrir un document exploitable, la limite sera la stabilité du pied, la vibration du miroir  et les turbulences de l’air . (Il est possible sur pied stable de faire la mise au point lente en live wiew sur l’écran et avec un boitier APSC de disposer occasionnellement  d’un  téléobjectif équivalent  à  1280 mm pour les sujets statiques )

C’est un bon objectif permettant en Europe de photographier la faune craintive surtout sur capteurs APSC avec le « crop factor » de 1.6 (= 640mm) . En Afrique il permet le portrait des mammifères et l’accès aux rapaces en vol. L’objectif de choix pour les dos fragiles et douloureux.

 

Canon EF 100-400 mm L IS USM II f/4.5-5.6

 

ef-100-400mm-f-4-5-5-6l-is-ii-usm_tcm79-1208089

 

Ce télé-zoom est très pratique et léger sur le terrain, optiquement très homogène et légèrement plus piqué à 400 mm que le modèle précédent et correctement stabilisé . Le zoom se mobilise par une bague classique en rotation mais il reste possible de zoomer par translation comme le précédent . Le choix du cadrage est très rapide, avec réglage de la dureté de la bague de zoom . Il permet la proxiphotographie  en toute simplicité et de ce fait devient très polyvalent et permet d’alléger  le sac en randonnée . Le seul bémol est sa luminosité ( f/5.6 à 400mm ) insuffisante en sous bois , à l’aube et au crépuscule. Il convient aux milieux ouverts  , bien éclairés . Il complète très bien  le 300F/2.8 qui sera réservé à l’affut et aux conditions difficiles de luminosité  .

Monté sur un APSC : 7D ,7D2, 80D,avec un facteur multiplicateur de 1.6 il cadre comme un 160-640  

Avec les boitiers 7D2 , 5D3, 80D, et bien sur 1Dx et 5D4 il accepte le multi x1.4 devenant ainsi un 140-560 f/8 sur plein format et sur APSC,  un 220-890 f/8  un peu extrême  .

 

Autres choix :

  • Canon EF 400mm f4DO USM 1  controversé  ( technologie diffractive ) et cher ,de volume et poids un peu inférieur au 300 f/2.8, revente éventuellement problématique, il a ses inconditionnels
  • Canon EF 400mm f4DO USM 2   nouveau , forcément cher ,de volume et de poids inférieurs ,les tests paraissent bons . 
  • Sigma 100-400mm f/5-6.3 DG OS HSM Contemporary stabilisé, correctement défini, très abordable mai peu lumineux pour la photo animalière, choix du cadrage, léger, donc beaucoup d’ avantages mais la compatibilité sigma-monture Canon n’est pas optimale et à chaque changement de type de boitier cette compatibilité peut poser problème.
  • Tamron SP 150-600 mm f/5-6.3 Di VC USD  Seul 600mm abordable pour l’amateur ( avec son concurrent Sigma ), la performance optique est bonne, mais l’ouverture de 6.3 pénalise sérieusement l’autofocus , reste l’avantage d’adapter le cadrage, entre 300 et 400 la performance optique est très près du Canon 100-400 II .
  • Sigma 150-600 mm f/5-6,3 DG OS HSM « S » ou « C »  Concurent du Tamron  et de performance  optique égale il est également pénalisé par une ouverture de 6.3 à 600mm qui reste un facteur limitant .( même remarque que pour le Tamron.
  • Canon EF 300mm f/4L IS USM + multi1.4 soit 420 mm ,solution  intéressante pour celui qui utilise préférentiellement  le  300mm et occasionnellement 400mm , solution valable pour un safari obligeant à peu de matériel (voyage léger). Intéressant pour la proxiphoto
  • Canon EF 70-200mm f/2.8 IS II +doubleur donne de très bons résultats mais le poids augmente et l’objectif est vraiment de qualité professionnelle donc plus onéreux ; le multi1.4 passe mieux mais on reste à 280mm de focale . A considérer les Sigma 70-200  F2,8 EX DG APO OS HSM  et  Tamron SP 70-200 f/2.8 VC  USD comme concurrentiel du précédent , un cran en dessous à pleine ouverture  et moins onéreux.

 

  Canon EF 300mm f/2.8 L IS USM 1  et 2

ef_300mm_f2-8l_is_ii_usm_default_tcm79-953124

Téléobjectif de 300 mm à grande ouverture avec une qualité d’image en résolution et contraste exceptionnelle. Le stabilisateur d’image permet de gagner l’équivalent de 2 vitesses d’obturation selon le constructeur mais les capteurs HD étant très sensibles au bougé un gain de 1 vitesse me parait plus réaliste . La mise au point ,  permet la retouche manuelle , la présélection de la mise au point,  le verrouillage de l’autofocus. Construit en alliage de magnésium il est tropicalisé. Il est livré avec un collier de trépied amovible.

A la focale native la performance optique est extraordinaire même à pleine ouverture et l’AF est au niveau d’un objectif standard malgré le poids des lentilles à mobiliser. Il autorise avec les capteurs actuels en haute sensibilité des photos en grande pénombre.

Utilisé avec un doubleur Canon II il devient un 600 f/5.6 optiquement très correct (960mm sur APSC) avec des images contrastée et de bonne résolution avec les capteurs de 24 Mpix .La version IS II  associée aux multi1.4 III et doubleur III est optimale à pleine ouverture selon les courbes théoriques canon. Pour la version IS l’association avec le doubleur est optimale en fermant d’un cran.  l’AF est correct sur des cibles au sol  , en ce qui concerne les oiseaux en vol le poids est le principal facteur limitant et dépend de l’entrainement de l’opérateur  . Le Canon 7D et surtout le 5D Mark III ont un AF beaucoup plus performant en vitesse et plage de suivi et les oiseaux en vol sont  à la portée de l’objectif sans restriction .

Avec un multi x1.4 il devient un 420 f/4 optiquement performant (670mm sur APSC) , un AF plus accrocheur  mais en deçà du canon 400mm f/5.6 .

Donc optique qui me parait excellente pour mon usage , la modularité des focales possibles, est un plus . Le poids est à maîtriser et la prise de vue à main levée sans appui et sans entrainement ne dépasse pas la minute  . L’utilisation du monopode , même en position repliée , est une des conditions d’obtention d’une photo bien piquée et alors la prise de vue , avec la stabilisation  de la visée , devient un vrai plaisir. Compte tenu des focales obtenues avec doubleur, les vitesses d’obturation sont au millième ,surtout avec les capteurs de grande résolution. Donc même avec une lumière correcte la sensibilité devra être supérieure ou égale à 1200 iso. L’encombrement avec le par-soleil replié est peu pénalisant et l’objectif peut se caler dans un bagage de cabine pour les voyages aériens et c’est cette limitation qui a motivé l’achat , le 500f/4 étant a ce niveau problématique.

Autres choix :

  • Canon EF 500mm f/4 L IS USM  et Canon EF 500mm f/4 L IS USM II: c’est l’objectif majeur de la photographie animalière , encore suffisamment léger, acceptant le multi x1.4 avec maintien de l’AF. Le prix est bien sur le principal obstacle à son utilisation . Il est plébiscité par tous ses utilisateurs . l’ IS USM II améliore légèrement la performance optique mais surtout le poids
  • Canon EF 600mm f/4 IS  USM : Il cadre bien sur très serré, lourd , encombrant , très performant il impose une grande expérience  des longues focales et un investissement de niveau professionnel et ne se conçoit qu’associé avec des boitiers de très haut niveau
  • Sigma 300mm f/2.8 APO DG EX HSM :  mêmes caractéristique que son homologue Canon mais non stabilisé, beaucoup moins cher à l’achat, il supporte bien le multi x1.4 et la performance est sensiblement moins bonne avec le doubleur. Reste les problèmes de compatibilité avec monture canon pour les nouveaux boitiers
  • Sigma APO 120-300mm F2.8 EX DG OS HSM : Seul zoom dans cette catégorie  Il est plus lourd que le 300 -2.8 Canon (2,9 Kg) et accuse deux centimètre de plus en longueur. Le test de Photozone.de sur 5DII met en avant une baisse sensible de performance sur les bords à pleine ouverture, mais une performance excellente au centre . L’utilisation avec un multi 1.4 demande à fermer le diaphragme d’un cran pour un bon rendu . Sur capteur APSC  avec crop factor de 1.6 ou 1.5  il est très intéressant en photographie animalière  pour faire varier le cadre .
  • Canon   200-400 f/4 +converter1.4 . C’est l’arme  absolue avec le converter 1.4 intégré et un range de 200 à 400mm f/4 et 560mm f/5.6 . Sur APSC avec crop factor 1.6 un range  de 320mm à 640mm f/4 et 890mm f/5.6 .  Soit presque les avantages  d’un 500 f4  avec la possibilité de varier le cadre et de saisir l’animal dans son environnement . Les essais publiés sont élogieux , le prix reste dissuasif pour l’amateur.
  • Tamron SP 150-600 mm f/5-6.3 Di VC USD  Seul 600mm abordable pour l’amateur , la performance optique est bonne, mais l’ouverture de 6.3 pénalise sérieusement l’autofocus , reste l’avantage d’adapter le cadrage.
  • Sigma 150-600 mm f/5-6,3 DG OS HSM « S » ou « C »  Concurrent du Tamron  et de performance  optique égale il est également pénalisé par une ouverture de 6.3 à 600mm qui reste un facteur limitant
  • Sigma 500mm f/4 DG OS HSM Sports concurrence directement son homonyme Canon pour des performances optiques très proches , un prix très étudié , avec toujours les risques de compatibilité avec les boitiers Canon à venir potentiellement. 
  • Nikon  200 – 500  n’a pas de concurrence en Canon et c’est bien dommage.

 

  Canon EF 70-200mm f/4 L IS USM

ef_70-200mm_f4l_is_usm_default_tcm79-939765

construction pro, contraste  et résolution en accord avec les capteurs exigeants , lentille fluorite et verre UD , léger(760 g), tropicalisé, moteur USM avec retouche manuelle. Il supporte éventuellement le multix1.4 et devient un 280 f/5.6 de secours ( 448mm sur APSC) .  Il peut accompagner une longue focale ( 300 f/2.8 ou 500f/4 )pour situer le sujet dans son environnement ou en cas de trop grande proximité . Un nouveau modèle est annoncé en 2018

Autres choix:

  • Canon EF 70-300 f/4-5.6 IS  II USM Objectif  à ouverture flottante .  Performant sur capteur plein format mais pas de joint de protection sur la baïonnette. coût modeste
  • Canon EF70-200 f/4L USM non stabilisé, aussi performant optiquement que son homonyme  , moins fragile et beaucoup moins cher
  • EF 70-300 f/4-5.6L IS stabilisé et construction pro ,formule optique modifiée , 2 lentilles UD  .  . Intéressant  mais lourd pour la randonnée 1.050Kg et prix à priori excessif au regard de l’ouverture à 5.6 , 4 aurait été préférable. La performance est incontestable à 300mm mais le  manque de luminosité pour la photographie animalière ou le sport qui exigent une vitesse élevée pose les limites de cet objectif

 

 

Canon EF 85mm f/1.8 USM

 

ef_85mm_f1-8_usm_default_tcm79-939668

 

Très bon objectif à portrait à pleine ouverture ou f/2, capable également à f/4 ou f/5.6 de donner une très bonne définition sur toute l’image   . Il cadre comme un 135 mm sur APSC  et outre son utilisation en portrait je l’utilise en paysage en sous bois  ou conditions difficile de lumière sur plein format  .

 

 

 

 

 

 

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Pour  les caractéristiques complètes des objectifs voir  The-Digital-Picture.com Canon DSLR Camera and Lens Reviews